top of page

Comment gérer le temps d'attente dans les restaurants universitaires ?

Les cafétérias et les espaces de restauration sur les campus jouent un rôle clé dans le bien-être et la productivité des étudiants. Ils sont des espaces de convivialité et de pause dans la journée souvent bien chargée des étudiants. Cependant, le temps d'attente prolongé et le manque de place peuvent devenir un irritant majeur qui fait perdre un temps précieux sur des pauses souvent assez courtes.


Dans cet article, nous allons voir comment objectiver le temps d'attente pour bien communiquer l'information et réduire le temps d'attente mais aussi comment optimiser la place disponible qui n'est parfois utilisée que sur une période courte dans la journée.


Toutes ses données vous permettront au final d'améliorer l'expérience étudiante dans sa globalité !




Quels impacts de la perception du temps d'attente sur l'expérience étudiante ?

Le temps d'attente des restaurants est une donnée souvent mal perçue : on a tendance à largement le surestimer ce qui impacte directement la satisfaction des usagers des espaces de restauration.


Des temps d'attente excessifs peuvent causer :

  • de la frustration : Les étudiants ont souvent des horaires serrés. De longues files d'attente peuvent causer de l'irritation et du mécontentement. Les restaurants universitaires sont souvent une alternative saine et peu couteuse pour les étudiants donc y renoncer à cause de l'affluence est un vrai problème.

  • une perte de productivité : Plus les gens passent de temps à attendre, moins ils sont productifs. Le temps passé à attendre à la cafétéria n'est pas utilisé à meilleur escient.

  • une baisse de fréquentation : au final, si l'expérience devient vraiment dégrader, les étudiants sont obligés de chercher des alternatives en dehors de leur école et causer un désengagement. Cet enjeu est notamment important pour les écoles privées qui évoluent dans un environnement de plus en plus concurrentiel.


Quelles stratégies pour réduire le temps d'attente dans les restaurants ?


Digitaliser la chaine de restauration

En amont, des applications web ou mobiles permettent aux usagers de passer des commandes à l'avance et pendant la pause repas, des bornes automatiques peuvent permettre aux clients de passer des commandes rapidement en la payant directement ce qui réduit la charge aux caisses qui est souvent un goulot d'étranglement pour la circulation des personnes.


Communiquer en temps réel et en prévisionnel sur l'affluence

Le temps d'attente en temps réel et en prévisionnel peut être communiqué sur des écrans in situ ou sur l'intranet pour permettre aux clients de planifier leurs pauses déjeuner en arrivant pendant les périodes de plus faible affluence.


Améliorer la gestion des flux de personnes

Pour réduire les goulots d'étranglement, on peut, par exemple, avoir des files séparées pour les commandes rapides (boissons, cafés, etc...) et les repas sur place ou encore prévoir plus de personnel aux heures de pointe pour accélérer le service.


Concevoir efficacement l'espace

Pour une circulation efficace des personnes, il faut une signalétique claire avec des zones distinctes pour réduire la confusion et accélérer les flux.


En somme, la gestion du temps d'attente dans les restaurants universitaires est essentielle pour garantir une expérience positive. Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le retour d'expérience de l'EDHEC sur la gestion de l'affluence !

Cas client EDHEC sur la gestion de l'affluence dans les cafétérias

13 vues

Commenti


bottom of page