top of page

Comment faire des économies d’énergie dans votre piscine ?

Dernière mise à jour : 8 févr.

L’économie d’énergie est devenue un enjeu crucial dans notre société moderne et encore plus dans le contexte récent de crise énergétique. Cela concerne tout particulièrement les piscines municipales, publiques ou les centres aquatiques qui peuvent être très énergivores, entraînant des coûts élevés pour les collectivités. L’énergie est le deuxième poste de dépense dans la gestion des piscines municipales (1)… En effet, elles sont particulièrement gourmandes en électricité (chauffage de l’eau et éclairage des bassins) et en eau.


En veillant à l’économie d’énergie de votre piscine, vous réduisez ainsi vos coûts énergétiques tout en contribuant à la protection de l’environnement. Voici 6 conseils pour économiser de l’énergie facilement et efficacement dans votre piscine publique !


Suivre la consommation énergétique des piscines publiques

Première étape à la réduction de vos dépenses en énergie dans votre piscine : le suivi journalier de vos consommations en eau, chauffage, électricité. En effet, suivre votre consommation d'énergie chaque jour vous permet de la diminuer de 23% (2) ! Grâce à la connaissance précise de vos dépenses énergétiques, vous êtes capables de mettre en place un plan d'action efficace visant à prioriser la réduction d'énergie des sources les plus gourmandes.


Chauffer sa piscine avec des énergies renouvelables


Pour qu’une piscine soit agréable à ses usagers, elle doit forcément être chauffée ! Malheureusement, le chauffage de l’eau de vos bassins est l’une des sources de dépenses les plus importantes et peut facilement doubler, voire tripler si vous utilisez un système énergivore ou défaillant. La plupart des piscines publiques françaises sont chauffées au gaz qui consomme énormément d’énergie et qui a actuellement un coût très élevé… Augmenter la température de l’eau de votre piscine de 1°C avec une pompe à chaleur au gaz ou au fioul augmente de 10 à 30% sa consommation énergétique (3).


Nous vous conseillons donc de vous orienter vers des énergies plus renouvelables pour chauffer l’eau de votre piscine ! Il existe différentes solutions efficaces telles que :

  • La pompe à chaleur qui utilise les calories de chaleur présentes dans l’air pour chauffer l’eau de la piscine, réduisant ainsi sa consommation d’énergie grâce à une source énergétique naturelle et durable. Elle fonctionne, malgré tout, avec de l’électricité mais sa consommation est minime !

  • L’énergie solaire qui peut prendre diverses formes (panneaux, dômes, …) et qui va absorber la chaleur des rayons du soleil pour chauffer l’eau des bassins. Il s’agit d’une énergie 100% renouvelable qui n’aura aucun impact néfaste sur l’environnement ! Cependant, elle dépend des conditions météorologiques et la chaleur ne peut donc pas être garantie en continu…

  • La biomasse qui utilise des matières organiques (bois, végétaux, déchets agricoles, ordures ménagères ou biogaz) pour produire de la chaleur. La biomasse est l'une des solutions les plus efficaces et écologiques pour chauffer les piscines publiques. C'est celle qui permet de réduire au mieux la consommation de gaz fossile puisqu'elle fonctionne aussi bien en été qu'en hiver. Le centre aquatique d'Eysines l'a bien compris puisque la biomasse assure 92% de ses besoins en chauffage (4).


S’équiper d’une solution de mesure de l’affluence


Une solution de gestion des flux, telle que celle d’Affluences, qui mesure l’affluence en temps réel peut également vous aider à faire des économies d’énergie ! En effet, en installant des capteurs basés sur l’intelligence artificielle dans vos bassins, vous serez capables de compter plus finement le nombre de nageurs présents dans chaque bassin et même dans chaque ligne d’eau plutôt que de vous contenter d’une estimation approximative de la fréquentation par rapport aux entrées effectuées.


Inutile de vous rappeler que la réglementation impose de renouveler chaque jour 30 litres d’eau par baigneur : sachez qu’une solution de mesure de l’affluence permet justement d’optimiser le renouvellement des eaux ! Prenons l’exemple de la piscine de Sartrouville qui utilise Affluences pour avoir une meilleure connaissance de l’utilisation de ses espaces et également pour optimiser ses coûts d’exploitation en prévoyant de façon plus fine le renouvellement des eaux des différents bassins :

Sans Affluences

Avec Affluences

Fréquentation annuelle de la piscine

​160 000 baigneurs estimés par les gestionnaires

​144 000 baigneurs comptés

(soit un écart de 10% par rapport à l’estimation du gestionnaire)

​Eau à renouveler

​4 800 m3

​4 320 m3

Dépenses énergétiques

​43 200 €

​38 880 €

Grâce à la solution Affluences qui a mesuré précisément la fréquentation annuelle de la piscine par le biais de ses systèmes de comptage, les gestionnaires de la piscine réalisent une économie de 4 320€ par an, soit de 13 000€ sur trois ans ! Ils sont donc en mesure de mieux maîtriser les débits de renouvellement d'eau mais également d'air en fonction de la fréquentation réelle.


On pourrait faire le même calcul sur l'optimisation du chauffage dans cette piscine publique pour économiser encore plus de frais fixes et chauffer différemment selon l'affluence.


La solution Affluences permet donc à toute piscine ou centre aquatique d’optimiser ses ressources et réduire ses coûts énergétiques, mais aussi à optimiser sa visibilité et donc augmenter son chiffre d’affaires tout en améliorant le confort et donc l’expérience client grâce à la communication du taux d’occupation auprès du public !



Utiliser une couverture de piscine


La consommation d’eau d’une piscine représente un peu plus de 10% de sa facture énergétique totale. C’est le phénomène naturel d’évaporation de l’eau qui explique cette forte consommation. En effet, le niveau de l’eau des bassins diminue à cause de l’évaporation et nécessitent d’être réapprovisionnés en continu.


Pourtant, une solution simple réduit cette évaporation tout en maintenant la chaleur de l’eau : une couverture de piscine. De cette manière, le niveau de l’eau sera à ajuster bien moins souvent. Bâche à bulle ou volet roulant, choisissez le matériel le plus adapté à votre piscine et à votre budget ! De plus, elle évite également aux débris et aux saletés de pénétrer dans l’eau, ce qui réduit l’utilisation de la filtration.


Si vous voulez pousser la gestion de l’eau de votre piscine encore plus loin, on vous recommande d’utiliser un récupérateur d’eau de pluie ! Bien qu’il soit coûteux à l’achat, il peut être rentabilisé rapidement selon la pluviométrie de votre région.


Ne pas négliger la filtration


Contrairement à ce que l’on pourrait penser, sous filtrer la piscine est une fausse bonne idée pour économiser ! En effet, cette méthode permet de faire des économies à court terme mais le coût énergétique et écologique sera conséquent à long terme puisque la pompe à filtration devra fournir de plus gros efforts que si la filtration était effectuée régulièrement. Grâce à une filtration en continu, vous diminuez la consommation énergétique de votre pompe tout en maintenant l’eau de votre piscine propre.


Par ailleurs, on a également tendance à croire qu’il vaut mieux filtrer la nuit car le prix du kWH d'électricité est moins élevé et bien non ! On vous préconise de privilégier la filtration en journée pour plusieurs raisons :

  • La photosynthèse qui entraîne l’apparition d’algues se produit à la lumière du soleil ;

  • Les bactéries se développent mieux dans une eau bien tempérée donc en journée.

Enfin, n’oubliez pas de nettoyer régulièrement votre filtre car s’il est encrassé, il consommera beaucoup trop d’électricité et dégradera la qualité de l’eau de vos bassins !


Passer à l’éclairage LED pour limiter les coûts


Un des gestes les plus simples pour réduire vos coûts énergétiques est l’utilisation de la technologie LED pour l’éclairage de vos bassins. En effet, ces ampoules LED consomment beaucoup moins d’énergie que les ampoules traditionnelles et ont une durée de vie plus longue !


En adoptant ces pratiques éco-responsables, les gestionnaires des piscines publiques ou des centres aquatiques peuvent réduire considérablement leurs coûts d’énergie tout en contribuant à la protection de l’environnement !





Sources :

1 099 vues

Comentários


bottom of page