top of page

Sites naturels : 5 solutions pour améliorer l’accès aux parkings

Dernière mise à jour : 15 févr.


On observe un phénomène de sur-fréquentation touristique dans les sites naturels depuis la crise sanitaire. En effet, le tourisme domestique a drastiquement augmenté depuis 2020 : 89% des français partis en vacances en juillet/août 2021 ont choisi la France comme destination, malgré la levée des restrictions au départ en Europe (1) ! Après divers confinements, les français souhaitent être au plus près de la nature, déconnecter des zones urbaines, contempler de beaux paysages dans un des nombreux parcs nationaux et régionaux naturels français tels que les sites montagneux, les calanques, etc.


Toutefois, ce tourisme de masse rend l’accès aux sites touristiques naturels de plus en plus compliqué… Les parkings sont rapidement saturés car il y a généralement peu de places de stationnement à proximité. Le stationnement sauvage ou opportuniste se développe et devient dangereux à la fois pour les visiteurs car il peut provoquer des accidents mais aussi pour le site car il peut dégrader l’environnement. Par ailleurs, les routes pour accéder au site sont souvent inadaptées et à sens unique, ce qui explique l’apparition fréquente d’embouteillages qui viennent gêner les visiteurs tout comme les habitants des alentours. Le risque d’accidents est accru, le confort de visite ainsi que la satisfaction des visiteurs sont fortement dégradés et les riverains expriment leur mécontentement.


La compatibilité du tourisme de masse avec la préservation du site naturel et des conditions de vie des habitants semble questionnable et pourtant diverses solutions sont envisageables : les voici !



Mesurer et communiquer la fréquentation grâce à un système de comptage


Les sites naturels manquent cruellement de données sur la disponibilité des parkings en temps réel et pourtant cela est possible grâce à l’installation d’un simple système de comptage ! En effet, des solutions telles qu’Affluences vous permettent d’éviter l'hyper fréquentation de votre site naturel en optimisant vos flux de visiteurs. En plaçant un ou des compteurs dans votre site, vous aurez une vision précise de tous les flux de visiteurs : la fréquentation, l’occupation et même le temps d’attente à l’entrée de votre site ! Vous serez même en mesure de différencier les types de mobilité : les piétons (enfants, adultes), les vélos, les voitures, les camping-cars, etc. De plus, ces compteurs de passage s’adaptent tout à fait aux contraintes des parcs naturels protégés.


Grâce à une interface de datavisualisation, vous pourrez maîtriser et exploiter les données de fréquentation de vos aires de stationnement en un coup d'œil et en tirer profit : ajuster le planning des équipes, les horaires d’ouverture, la signalétique et même mesurer les effets des politiques publiques d’incitation aux mobilités douces !


La solution Affluences vous permettra également de paramétrer des alertes en cas de dépassement de la jauge maximale afin de contrôler vos flux de visiteurs en temps réel.


Enfin, il est indispensable de communiquer ces données d’affluence à votre public pour qu’il puisse les consulter à tout moment et choisir de venir au moment opportun. Vous lissez ainsi vos flux, réduisez la saturation de vos parkings tout en améliorant le confort et la satisfaction de vos visiteurs !


Aménager de nouveaux parkings


L’aménagement de nouveaux parkings apparaît comme l’une des meilleures solutions pour améliorer l’accès à votre site touristique naturel puisqu’il augmentera votre capacité de stationnement. Nous vous conseillons de les aménager au plus loin du site ou plus bas en altitude pour les sites montagneux. En ce sens, vous conservez la beauté du site sans ajouter un nouvel espace de stationnement dans son paysage. Par exemple, le site classé du massif du Canigou a aménagé un parking en contrebas de la route d’accès et caché par la végétation dans le lieu-dit de l’Esquena d’Ase en 2018. Les visiteurs sont donc obligés de se garer dans ce nouvel espace pour accéder au refuge des Cortalets ou au pic de Canigó qui sont situés 1000 mètres plus haut (2).


Cas client Alta Rocca


Par ailleurs, vous pouvez uniquement agrandir vos aires de stationnement existantes si vous détenez la place nécessaire pour le faire et si cela ne dégrade pas davantage l’environnement.


Enfin, il est vivement préconisé d’intégrer la végétalisation de vos parkings dans votre projet d’aménagement. Cela vous permettra de préserver la biodiversité de votre site, et donc de réduire votre impact sur l’environnement, tout en conservant l’authenticité du paysage !


Mettre des navettes à disposition des visiteurs


L’éloignement des nouveaux espaces de stationnement implique forcément la mise en place de transports collectifs pour les déplacements de vos visiteurs vers le site touristique, notamment pour les personnes à mobilité réduite, âgées ou enfants en bas âge. Les navettes sont généralement la solution idéale pour ce type de trajet : nous vous recommandons d’ailleurs de choisir des navettes thermiques ou électriques afin de réduire votre impact environnemental. À savoir que le service peut être gratuit ou payant, à vous de décider ! Vous pouvez même proposer ce service de déplacement depuis les villes, les villages ou même les gares les plus proches pour désengorger le trafic à proximité du site.


Sachez qu’il est primordial de travailler cette offre en collaboration avec votre région, les offices de tourisme et les gestionnaires des sites naturels afin qu’elle réponde au mieux aux besoins et aux attentes des visiteurs.


Le Syndicat mixte de Gestion des Gorges de l’Ardèche a justement mis en place un réseau de navettes, en collaboration avec la région Auvergne - Rhônes-Alpes, qui dessert 8 arrêts différents (3). Elle est accessible à partir du parking de la gare routière où se situe également l’Office du Tourisme de Vallon Pont d’Arc et dessert les secteurs plage amont et aval du Pont d’Arc avec un terminus au parking du Pont d’Arc Belvédère. La navette peut donc être empruntée pour se déplacer d’un point à l’autre des Gorges de l’Ardèche !


Les navettes sont généralement mises à disposition des visiteurs pendant la période estivale, de juin à septembre, mais si vous disposez d’ores et déjà d’une solution de comptage de personnes, vous pouvez analyser finement votre fréquentation afin de connaître les mois, les jours de la semaine et même les horaires de circulation à privilégier !


Se doter d’une solution de réservation en ligne


Un système de réservation en ligne fait également partie des solutions pertinentes pour améliorer l’accès à vos parkings. En effet, si vous permettez à vos visiteurs de réserver des créneaux en amont de leur venue, leur accès sera garanti le jour J !


Au moment de réserver, ils vont tout naturellement privilégier les créneaux les moins sollicités, ce qui lissera vos flux automatiquement. Enfin, grâce à ce système, vous êtes certains de ne pas dépasser votre jauge maximale puisque vous pouvez contrôler l’utilisation de vos parkings en temps réel. Vous assurez ainsi la sécurité de vos visiteurs !


À titre d’exemple, le Parc National des Calanques a mis en place, l’été dernier, la réservation gratuite et obligatoire aux visiteurs des calanques de Sugiton et des Pierres Tombées (4). En effet, la sur-fréquentation estivale (environ 2 500 personnes par jour) qui amplifie l’érosion des sols et nuit considérablement à cet espace méditerranéen protégé, a poussé le Parc National des Calanques à mettre en place ce système de réservation. Les deux calanques sont dorénavant limités à 400 visiteurs par jour en été, ce qui permettra de conserver durablement ces sites exceptionnels !


On vous conseille, notamment, de compléter cette solution de réservation en ligne avec l’utilisation d’un système de comptage : en cumulant les deux, vous serez en mesure d’optimiser au maximum vos flux de visiteurs et ainsi d’éliminer totalement les embouteillages à l’entrée de votre site ! La solution Affluences vous aide justement à mettre en place une solution de gestion d’affluence avec un système de réservation en ligne. Vous souhaitez en savoir plus ? Contactez-nous.


Inciter aux mobilités douces


Vous devez également encourager vos visiteurs à utiliser des mobilités douces telles que le vélo ou la marche à pied ! Pensez à mettre en place des voies piétons ou des parcours de randonnée depuis votre nouveau parking afin que vos visiteurs puissent facilement accéder à votre site. Il est d’ailleurs important de rendre ce cheminement ludique, notamment à l’aide de panneaux explicatifs, de sentiers thématiques ou de toute activité qui visera à divertir vos visiteurs et à leur rendre le trajet agréable. Gardez en tête qu’il faut intégrer ce cheminement dans le parcours de visite, qu’il soit perçu en tant que partie intégrante de la visite et non comme une contrainte ! Par ailleurs, il est également primordial de rassembler vos visiteurs sur un chemin unique afin de minimiser le phénomène d’érosion lié aux nombreux passages piétons.


Incitez également vos visiteurs à venir en vélo en mettant en place des pistes cyclables, des véloroutes ou des voies vertes jusqu’à votre site. Vous pouvez aussi installer des bornes de recharge de batteries pour les vélos électriques ! Autant d’aménagements qui encouragent vos visiteurs à utiliser davantage des modes de transport doux pour se déplacer tout en limitant notre impact sur l’environnement. Si toutes ces actions ne suffisent pas, les incitations financières peuvent être la solution : par exemple vous pouvez appliquer des réductions sur les billets d’entrée pour les visiteurs arrivant en vélo.



Sources :


325 vues

Comments


bottom of page